Advertisement, Museum&Innovation News, New Medias, Site internet

Museogames 2.0


L’exposition Museogames connait un tel succès que le musée des Arts et Métiers la prolonge jusqu’au 13 mars. Quelques temps encore pour profiter de Pong, Tekken ou Pacman au musée !
Mais revenons un peu sur le plan de communication qui a été mis en place. Site internet, blogs, Facebook, Twitter, Flickr et Netvibes, bref le kit parfait de la communication en ligne. à‰videmment, le thème geek de cette expo se prêtait aisément à  ce type de communication.

  • Museogames.com est accessible directement à  partir du site du musée grâce à  la grande bannière en première page. Ce site regroupe le contenu de l’exposition (sauf les jeux, dommage !), ouvre l’internaute au monde du jeu vidéo. Son graphisme est un hommage aux premiers jeux vidéos. Relativement simple il n’en est pas moins efficace.

  • Les blogs : Il y en a en tout 4, ils sont abrités sur le site (à  l’exception d’un), un écrit par le musée, les trois autres par des passionnés et des écoles. Ils permettent de dynamiser le site, de l’alimenter fréquemment et de donner une vision beaucoup plus large du jeu vidéo (ce qui est selon moi le but principal de cette expo).
  • Pléthore de réseaux sociaux : il est intéressant de constater que si le musée avait déjà  un compte, il n’y a eu aucun rajout superflu : l’exposition s’est greffée sur les réseaux pré-existants.

La page Facebook a pris les traits de l’expo avec une nouvelle photo de profil, celle de l’affiche. La page diffuse des informations sur l’exposition temporaire mais aussi plus généralement sur le musée. La présentation des réseaux sociaux sur le site internetest à  ce sujet très claire, voici celle de Facebook :
« Si vous êtes MuseoGames, vous êtes aussi et surtout Musée des arts et métiers, et ça s’est bien ! Ca mérite de le faire savoir publiquement : devenez fan de la page Facebook officielle. Et comme ça, plus aucune actu à  chaud du musée ne vous échappera, et ça c’est encore mieux ! On vous aura prévenu. »
Twitter : même remarque que pour Facebook, pas de rajout, juste la création d’un sujet avec le tag #Museogames. Dommage que la photo de profil n’ai pas aussi été changée.
– Sur Flickr le musée possède un compte. Le tag « museogames » a été créé pour regrouper toutes les photos de l’exposition. Les visiteurs sont amenés à  déposer les photos de leur visite :
« L’album MuseoGames s’est trouvé une place de choix sur le compte FlickR du Musée des arts et métiers, et c’est à  vous de le remplir ! Laissez-vous guider par l’exposition, laissez libre cours à  votre inspiration et découverte… Clic-clac. »

Enfin le portail public Netvibes. Cette page agrégateur de contenu est entièrement dédiée à  l’exposition, créé pour l’occasion et ne comprend pas de contenu lié aux collections du musée. Elle est conçue comme un outil de veille, une compilation  sur tout ce qui est lié au jeu vidéo. Elle rassemble un contenu riche apte à  catalyser un public varié.

Le dispositif de communication n’est pas très élaboré mais a le mérite d’avoir été étudié : chaque média a sa place et c’est bien ça le plus important. Le musée n’a pas sur-ajouté mais a eu la sagesse de se servir de ce qu’il avait déjà . L’intérêt  est double : le Musée des Arts et Métiers profite de cette exposition qui attire un public plus large pour augmenter sa notoriété et agrandir la communauté « Art et Métiers ». Il donne une meilleure cohésion à  la communication et à  dynamiser les réseaux sociaux du musée. Relativement facile à  mettre en place, il s’agit d’un bon exemple pour la plupart des musées.

One Comment

Comments are closed.