Mobile, Museum&Innovation News, New Medias, New Trends, Site internet

Nouveautés au Quai Branly


Depuis son ouverture, le musée du Quai Branly mène une politique numérique à  la pointe. Le site internet propose une multitude de dispositifs de médiation, des visites flash aux visites interactives en passant par la présentation des collections en 3D et les promenades à  la carte. Toute cette offre  explique en parti le trafic sur le site qui dénombre 187.000 visiteurs par mois en 2010.
2010 a aussi été l’année du lancement des applications iPhone (100.000 téléchargements depuis le 25 mai) et iPad (30.000 téléchargements), déclinaisons du site internet.

En 2011, la folie iPad se poursuit. Comme l’e-album réalisé pour l’exposition Monet, le Musée du Quai Branly vient de lancer deux versions électroniques d’ouvrages (en français et prochainement en anglais), Chefs d’oeuvre et Masques. Les oeuvres présentées autour de ces thématiques sont décrites, localisées et interprétées. Ce dispositif permet également une immersion totale dans les détails et les textures des œuvres grâce au zoom (jusqu’à  10 fois). L’ensemble de la navigation est interactive et intuitive d’un chapitre à  l’autre. Bref, on nous promet beaucoup de chose avec ce nouveau dispositif pourtant cette application n’apporte rien de plus que les livres. Cette critique avait été déjà  émise par le blog MuséoGraphie-MuséoLogie.

Un troisième e-album est attendu au printemps 2011 à  l’occasion de l’exposition Dogon.

Le Quai Branly sera également à  l’honneur lors du lancement de l’application oMusée le 25 janvier.
Dernière bonne nouvelle, l’application du musée sera bientêt disponible sur Androà¯d grâce au mécénat de compétence de Augusta Reeves Group.

La volonté du Quai Branly de conquérir de nouveaux publics à  travers des dispositifs de médiation innovants est notable.  Et il est intéressant de faire le parallèle avec une politique des publics très éclectique (la semaine de l’accessibilité, les Before…)