Museum&Innovation News, New Trends

Le Met en détail


Alors que le musée d’Orsay interdit la prise de vue invoquant le confort des visiteurs, d’autres mènent une politique en sa faveur, conscient que la photo peut être un outil de démocratisation et de médiation de la culture (citons de manière non exhaustive le Museum de Toulouse, la Tate, le V&A…)

Le Met se joint aujourd’hui à  cette liste grâce à  son concours photo « Get closer ». Se rapprocher ? Ce concours porte bien son nom puisque l’objectif est bien de photographier le détail d’une œuvre. Saisir un élément particulier, c’est avant tout en révéler une vision subjective, apercevoir l’aspect qui intrigue, qui inspire, qui touche et celui que le visiteur d’après ne pourra pas voir. Et « parce que le détail est parfois tout ».

Les 5 meilleurs clichés accompagnés de leurs descriptions seront mis en ligne sur le site du Met dès le printemps et leurs auteurs recevront des pass annuels au musée.

Encore un exemple qui réfute l’idée de Jean-Marc Proust : « Avec un viseur, on ne regarde plus ». Alors, à  nous de dire qu’ avec un viseur, on regarde mieux…

2 Comments

  • Quelle idée géniale… J’aime cette prise de position forte en faveur de la circulation des oeuvres. J’aime cette ouverture d’esprit, cette liberté que l’on donne aux visiteurs, leur permettant de s’approprier les oeuvres en choisissant eux-même le détail qui les touche particulièrement.

    Ainsi que l’impact médiatique que ce concours aura sur le rayonnement du musée: achalandage, diffusion des photographies gagnantes, diffusion des créations par les visiteurs eux-mêmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.