Visits

Madame Grès au musée Bourdelle


La semaine dernière j’ai eu l’occasion de visiter la nouvelle exposition du musée Galliera (actuellement fermé pour travaux) et exposée au musée Bourdelle : Madame Grès, la couture à  l’oeuvre (1903-1993).
Je ne vous cacherais pas que pour moi Grès résonnait seulement dans ma tête comme les Parfums Grès : Cabotine, Cabochard, etc…..Mais à  la réception de ce carton d’invitation, j’ai été subjuguée par ces drapés à  l’antique.


La dernière fois que j’avais pu visiter le musée Bourdelle, c’était à  l’occasion de l’exposition Isadora Duncan. Cette danseuse aux pieds nus m’avait voyager le temps d’un instant dans l’Antiquité grecque et romaine de part ses tenues et ses mouvements. L’exposition « Madame Grès » est donc une belle continuité de la programmation culturelle du musée Bourdelle.

Mais le plus impressionnant, peut-être, reste à  quel point les robes de Madame Grès se fondent dans les sculptures de Bourdelle, telles des oeuvres de pierre pensées par une femme. La première salle est flagrante. Nous sommes dans cette immense nef dominée par les sculptures gigantesques de Bourdelle et la première robe que nous découvrons de Madame Grès nous donne l’impression d’avoir toujours été là .

De salles en salles, nous passons de couleurs en époques, sans pour autant perdre de vue que cette chère Madame Grès, Germaine Krebs de son vrai nom, avait toujours rêvé d’être sculpteur et qu’elle a sculpté la femme de la même manière tout au long de sa vie.


Perfectionnisme, modernité, féminité, liberté sont ces mots qui trottent dans notre tête tout au long de l’exposition. Nous penserons aussi à  de nombreux créateurs actuels tels qu’Azzedine Alaà¯a qui s’en inspirent fortement.

La dernière salle dévoile une robe telle un fantême dans la chambre de Bourdelle, assez peu éclairée et surélevée.


Le nouveau directeur du musée Galliera, Olivier Saillard, nous réserve bel et bien de merveilleuses surprises ! Mais en attendant, courez voir cette exposition, c’est un conseil…

A savoir qu’à  l’heure de l’interdiction de prendre des photos au musée d’Orsay, le musée Bourdelle autorise les photos pour leurs exposition temporaire !

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.