A la Une, New Medias

Retour sur Cherche Tom dans la Nuit


Lancé il y a quelques semaines, le jeu Cherche Tom dans la Nuit a pris fin vers le 20 mai. Teasing de la 7ème édition de la Nuit européenne des musées, ce dispositif est l’une des premières expériences de jeu transmédia dans le secteur culturel. Cet article présente le bilan de cette expérimentation à  partir des résultats d’un questionnaire envoyé à  certains joueurs et des retours de tous les joueurs (commentaires, forum, échanges par mail). 

Un jeu d’énigmes transmédia qui a su capté l’attention

Les joueurs devaient résoudre les énigmes en se rendant sur des pages de site internet de musée, sur des sites annexes (type blog factice, Google maps, site Nuit des musées), ou des énigmes un peu plus « geeks » (Modification d’URL, ASCII dans le code source). Pour 57% des joueurs, les énigmes convenaient tout à  fait. Toutefois, la réalisation d’un jeu grand public a ses limites : quelques joueurs nous ont indiqué que les énigmes étaient trop simples ou au contraire trop compliquées. Les énigmes geeks notamment ont étonné et ont été appréciées, mais elles ont aussi posé des difficultés à  certains joueurs.

« Le coté geek du jeu aurai dà» être un peu plus développé comme l’énigme « Retour à  la source » ! » / « Certaines énigmes demandaient sans doute trop de connaissances liées à  l’usage d’internet » (retours questionnaire)

Ces difficultés ont été l’occasion pour les joueurs de partager leur expérience, leurs difficultés et leurs conseils sur le forum et dans les commentaires.

Un serious game

L’aspect serious game a retenu l’attention des joueurs. Chaque énigme se déployait autour d’un objet présent dans les collections des musées partenaires :

Le museum d’Histoire naturelle de Toulouse
Le musée des Beaux-arts de Lyon
Le Musée nationale du Moyen à‚ge – Cluny à  Paris
Le musée de Bretagne à  Rennes
Le musée des Arts et Métiers à  Paris
Le Château de Versailles
Le musée dauphinois à  Grenoble
Le musée de la vie romantique à  Paris
Le Château des ducs de Bretagne à  Nantes
Le musée de l’air et de l’espace au Bourget

Les joueurs étaient renvoyés vers un contenu culturel pour résoudre l’énigme ou au moment de la réponse. Ils sont 57% à  avoir consulté les liens mis à  leur disposition et 17% à  avoir approfondi leur recherche. Les joueurs ont ainsi découvert les ressources des musées en ligne. Les commentaires ont bien démontré l’envie des joueurs de découvrir ce type de contenu.

« Des énigmes passionnantes à  résoudre, et un nouveau musée découvert! » (Retour questionnaire)

« merci à  vous de faire travailler nos méninges et de nous permettre d’agrandir notre culture ^^ » (Anaelle)

Un scénario à  développer

Le jeu s’est développé autour d’un scénario simple lié au voyage dans le temps. 61% des interrogés se sont appropriés le scénario, ont accepté leur mission, celle de faire revenir Tom. Julien est devenu le référent du jeu. Cependant, il serait intéressant de mieux exploiter le  scénario. Un univers plus construit et plus élaboré pourrait renforcer l’adhésion des joueurs.

Déroulement et communication

Les trois premières semaines, aucun lien avec la NDM n’a été établi, permettant ainsi de capter un public autre que celui des musées. A partir du 21 avril, la NDM a fait son apparition, les musées ont commencé à  communiquer. On a noté un pic d’inscriptions les 13 et 14 mai.

Le déroulement du jeu a été élaboré en fonction de la communication. Il était en effet important que les internautes puissent s’inscrire à  n’importe quel moment sans que cela nuise à  leur expérience. Il est donc facile de suivre le jeu ou de rattraper son retard.

Final

Le soir du 14 mai, la dernière énigme a emmené les joueurs au musée. 88 musées dispersés à  travers la France ont pris part à  l’opération et caché un indice parmi leur collection. Même si peu de joueurs se sont rendus dans les musées participants (souvent parce qu’aucun musée proche de chez eux participer ou pour raison professionnelle), la majorité des joueurs ont fait part de leur envie de s’y rendre. Une 12ème énigme « bis » a été élaborée afin de répondre aux sollicitations des joueurs qui n’ont pas pu se rendre au musée.

Bien que le jeu soit resté confidentiel, il a su trouver son public avec des joueurs majoritairement jeune (moins de 35 ans). Les retours sont extrêmement encourageants.

Il y a aujourd’hui une véritable attente des joueurs qui n’hésitent pas à  proposer de nouveaux scénarios pour l’édition prochaine…  De même, les musées nous ont fait part de leur attente vis-à -vis de ce type de dispositif, la plupart souhaitant être intégrés en amont de l’opération.

Ce jeu, réalisé dans un temps limité et avec un budget restreint, était cette année une vraie expérimentation. De nombreux enseignements sont à  retirer qui nous permettrons de réfléchir à  un jeu plus élaboré et mieux construit.

Ci-dessous, un document-bilan du jeu d’énigmes transmédias Cherche Tom :

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.